Une fleur : Apparition aux Apôtres de la clôture de chœur de Notre-Dame de Paris

L'Apparition aux Apôtres au Cénacle. Clôture du chœur de Notre-Dame de Paris. Photo Miguel Hermoso Cuesta (image sous licence CC).

L’Apparition aux Apôtres au Cénacle. Clôture du chœur de Notre-Dame de Paris. Photo Miguel Hermoso Cuesta (image sous licence CC).

Une clôture de chœur, à quoi ça sert ?

Remontons le temps. Nous sommes à Rome, au VIe siècle après Jésus-Christ. Les pèlerins affluent sur la tombe de saint Pierre, et il faut trouver un moyen de les faire approcher des reliques du premier des papes : on met en place, autour de sa tombe, un couloir annulaire dans la crypte, qui permet aux pèlerins d’en faire le tour. Aujourd’hui, il n’en reste plus que des traces archéologiques ; néanmoins, si vous avez l’occasion de visiter les fouilles de Saint-Pierre de Rome, profitez-en.

Nouveau saut dans le temps : Auxerre, milieu du IXe siècle. L’évêque souhaite élever en dignité le culte de son lointain prédécesseur, du fondateur du diocèse, saint Germain (d’Auxerre, donc, si vous suivez). Il fait donc déplacer les reliques dans une nouvelle église construite pour l’occasion, avec un plan probablement issu de celui de Rome : au centre, la pièce où sont placées les reliques ; autour, un couloir avec des chapelles et des peintures murales, qui le tour de la pièce rectangulaire. Les pèlerins circulent dans le couloir autour de la pièce aux reliques, qu’on appelle la confession. Tout cela existe encore, y compris les peintures murales, donc si vous allez à Auxerre, vous saurez où passer l’après-midi.

Sautons encore quelques siècles : nous sommes au XIe siècle, toujours en Bourgogne. Allez savoir pourquoi, les gens ont la bougeotte. Ils se mettent en route, qui vers Rome, qui vers Jérusalem, qui vers la Galice où on a découvert récemment le corps de saint Jacques le Majeur. Il y a donc beaucoup de pèlerins dans les églises, et les cryptes à couloir ne suffisent plus. D’autant plus que les reliques se multiplient, et avec elles les autels – ça va ensemble, parce que les reliques sont dans les autels qu’elles sanctifient. Les maîtres d’œuvre romans retravaillent donc l’idée de la crypte avec un couloir circulaire et inventent le déambulatoire : autour du chœur, un couloir donne accès à des chapelles disposées comme les rayons du soleil et par conséquent appelées rayonnantes.

Le temps passe encore, et nous voici à l’époque gothique. Le déambulatoire, si pratique pour faire circuler les pèlerins, pose tout de même un problème : ceux qui célèbrent l’office dans le chœur sont dérangés par tous ces gens qui passent autour d’eux. C’est alors qu’est inventée la clôture de chœur : on construit une cloison entre les colonnes qui séparent le chœur du déambulatoire. Et, comme la fin de l’époque romane et surtout l’époque gothique voient les images s’installer partout, ces clôtures de chœur sont décorées. Sculptées, par exemple, comme ici.

Maintenant que vous savez d’où sort et à quoi sert la clôture du chœur, regardons celle-là de plus près. C’est celle de Paris, construite et sculptée en deux temps : la partie nord au XIIIe siècle, la partie sud au début du XIVe siècle. La partie nord est sculptée de scènes de la Vie du Christ, de son Enfance à sa Passion ; la partie sud nous raconte les apparitions du Christ après sa Résurrection. Ici, le Christ ressuscité apparaît aux disciples réunis au Cénacle et qui doutent encore malgré les récits de Marie-Madeleine, de Pierre et des disciples d’Emmaüs. Pour les convaincre, il leur montre ses plaies, puis mange du poisson, et enfin leur explique ce qui, dans l’Ancien Testament, annonce sa Résurrection. C’est à cet enseignement que renvoie le livre qu’il tient à la main.

Sur ce, affaire à suivre : je vais sans doute encore vous parler de cette clôture de chœur. Son décor est de saison, que voulez-vous…

Publicités
Image | Cet article, publié dans Fleurs sur mon chemin, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s